SHMR// Nos rues ont une histoire (2) : la rue du Grand Cerf… Nouveau !!

///SHMR// Nos rues ont une histoire (2) : la rue du Grand Cerf… Nouveau !!
SHMR// Nos rues ont une histoire (2) : la rue du Grand Cerf… Nouveau !!2018-10-04T13:08:01+00:00

Bonjour chers amis,

Nous sommes heureux de vous proposer de découvrir la rue du Grand Cerf…

 

Entrée du Pont du Marché et Rue du Cerf

Début de la Rue du Grand Cerf depuis la Rue du Général Leclerc

Cette rue nouvellement réaménagée par la ville de Meaux est l’une des plus ancienne de la cité. L’abbé Alfred Bonno (1848-1921), prêtre du diocèse et historien local note dans l’un de ses manuscrits, Les rues, carrefours, tours, portes du vieux Meaux, que cette rue portait le nom de Rue de la Savaterie au Moyen Age. Cet axe est alors très fréquenté par tous les marchands et certains y installaient leur bric -à-brac et le nom vient de cette activité marchande.

Nouvelles plaques de rues initiées par la SHMR et installées par la ville de Meaux

Mais pourquoi s’est-elle nommée ensuite rue du Grand Cerf ?

Plusieurs hôtels et restaurants  se sont installés le long de cette voie très fréquentée et notamment une ancienne auberge portant comme enseigne, un grand cerf qui a appartenu à la fabrique de l’église Saint-Nicolas . cette auberge est encore en exploitation en 1684 par M. Dubois.  Nous savons qu’en 1755 ou 1775, une descendante,  Madame Veuve Dubois a loué cette bâtisse comme casernement à la maréchaussée et l’auberge abrite dorénavant la gendarmerie pouvant accueillir 300 hommes.

Nous savons d’après les impôts payés, qu’à la Révolution, cette rue est pourvue de commerces aisés spécialisés dans le cuir (mégissers, selliers), les étoffes (tailleurs, merciers), les métiers de bouche (pâtissier, boulanger).

L’autre singularité de cette rue étant qu’elle a vu naître de nombreux personnages illustres comme par exemple…

Au N° 2 (à l’angle de la rue du Grand Cerf et de celle du Général Leclerc), le Général de division Noël Raoult, fils d’un artisan boulanger, le 26 décembre 1810. Il meurt le 3 septembre 1870, après la bataille de Reischoffen., en Alsace dans la guerre contre la Prusse.  Sa statue de bronze sise place Henri IV, élevée en 1891 sera fondue le 17 février 1942 par les autorités d’occupation.    (cf. sources en bas de page)

Maison du Général Raoult  à l’angle de la rue du Grand Cerf et de la rue du Général Leclerc

Ancienne statue du Général Raoult

Au n° 21, le général Edmond de Martimprey (1808-1883), également Général de division et Gouverneur de l’Algérie. Il fait ses classes au collège de sa ville natale avant d’entrer à Saint-Cyr. Il se spécialise dans la topographie qu’il affectionne et se porte volontaire pour servir en Algérie dès 1835. Il succombe d’une commotion cérébrale en 1883 et est inhumé dans le caveau des gouverneurs des Invalides.

Portrait du Général de Martimprey

Au n° 39, Jean Sauvé dit de La Noue (1701-1761), fils de chaudronnier exerçant dans la rue, il fait ses études au sein du collège meldois avant de poursuivre ses études au collège d’Harcourt sous la protection du Cardinal Henry Thiard de Bissy (1657-1737), alors évêque de Meaux (1705-1737). Il devient auteur et acteur dramatique à Lyon puis à Rouen et Paris. Il connait de beaux succès mais aussi des déconvenues financières qui le conduisent à travailler au service du roi. Il quitte la scène épuisé en 1757.

Portrait gravé de Sauvé de la Noue

Dans une maison faisant face à l’église Saint-Christophe, est né Alfred Maury (1817-1892), historien et géographe, membre de l’Institut et directeur des Archives de France.

Portrait d’Alfred Maury

La dernière tranche de la rue du Grand Cerf entre la rue Darnetal et le pont du marché s’est longtemps appelée la rue du pont roide ou raide. Une autre partie de cette tranche descendait vers la rivière, appelée rue du Pont-aux-Chevaux.

Une dernière petite anecdote  ….

C’est dans cette rue qu’en 1358, lors de la révolte de la Jacquerie, des paysans aidés de Meldois, ont tenté sans succès, d’assaillir la forteresse du Marché…

A bientôt pour une nouvelle promenade dans Meaux…

Sources principales :

. Alfred Bonno,  Les rues anciennes de Meaux et les édifices civils et religieux qui se trouvent dans la ville et les faubourgs (non achevé). . Médiathèque Luxembourg,  Manuscrit 163, ca. 120 p. sur papier. ( ca. 1920)

. Dictionnaire topographique et historique des rues de Meaux. Tome 1, la vieille ville rive droite, Meaux, Société littéraire et historique de la Brie, 1992, p. 81-84

et pour les biographies et illustrations de personnages,

. Damien Blanchard, Dictionnaire biographique de Seine-et-Marne, histoire et anecdotes,  Etrépilly, Presses du village – C. de Bartillat,  1998

Les cartes postales proviennent notamment du don Cl. Chadron à la médiathèque Luxembourg en 2011 et sont consultables sur demande comme tous les fonds patrimoniaux conservés : patrimoinemedialux@meaux.fr

Vos réactions, commentaires et suggestions nous permettent d’améliorer la présentation et de vous être agréable et utile. Nous vous sommes revonnaisants d’avoir la gentillesse de bien vouloir remplir le formulaire ci-dessous.

Fabien Couturier

pour la SHMR

par défaut : contact@shmr.fr

rfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-slide