Bonjour chers amis internautes 

 

Nous poursuivons notre promenade découverte dans Meaux en longeant à cette occasion, les quais de la rive droite. 

 

Vous pouvez aussi retrouver ces informations dans le Dictionnaire topographique et historique des rues de Meaux publié par la SLHB qui est toujours en vente (contact@shmr.fr )

Les cartes postales proviennent de la médiathèque Luxembourg (cf. sources)- Les photos sont de votre serviteur. 

Le Quai Victor Hugo 

 

 

    Nous devons la construction et l’aménagement de ce quai entre 1880 et 1884 à Victor-Louis Modeste (1818-1893), maire de Meaux de 1880 à 1884. Le projet date de 1841 mais les premières ébauches de construction datent de la Restauration.

Le quai devait initialement porter le nom du Général La Fayette  décédé en 1834 en prolongation de la place voisine mais la mort de Victor Hugo, le 22 mai 1885 eut raison de ce choix. M. Merré, premier adjoint au maire proposa le nom de l’auteur des Misérables et sa proposition fut adoptée à l’unanimité. 

    La construction de ce quai a suscité de nombreuses critiques des Meldois et ses plus vifs opposants se comptaient parmi les meuniers des moulins de l’Echelle dont le déchargeoir situé à l’extrémité de la rue des Vieux moulins gênait la circulation et qui fut en 1927, installé sur l’autre rive.

    Comme peuvent en témoigner certaines vues anciennes, le quai s’est arrêté dans un premier temps à la hauteur la place de l’Hôtel de ville et ce n’est qu’en 1890 qu’il fut prolongé jusqu’à la place Lafayette, suite à l’aménagement de l’Hôtel de la Gare (immeuble Gamblin). Le bâtiment de la Caisse d’Epargne fut édifié en juin 1892 par l’architecte Georges Perdrigé.